Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Lotissement concerté ; quartier dit Quartier Terminus - Belle-Vue

Dossier IA62001508 inclus dans Station balnéaire réalisé en 2011

Fiche

Extrait du cahier des charges du quartier Belle-Vue :

"Le soussigné Monsieur Robert Warion, architecte, demeurant à Reims, 105 boulevard de la république, agissant en qualité de gérant de la société à responsabilité limitée connue sous le nom de "Terminus Berck".. .

Déclare que ladite Société possédant divers immeubles à Berck-plage lieu dit Terminus, propores à la construction de maisons d'habitation et dont certaines sont par leur contenance susceptibles de lotissement, la Société a fait diviser par lots les dits terrains et a arrêté comme suit le cahier des charges, clauses et conditions sous lesquelles elle désire consentir la vente miable des parties loties comme des terrains non divisés. [...]

I. Désignation des immeubles à vendre

...

Article 14 - professions et industries : la majeure partie du terrain loti étant appelée à former en (sic ?) centre de villégiature (il est en principe sauf les exceptions qui pourraient être introduites par la Société venderesse et pour lesquelles M. Warion es-qualité se réserve son entière liberté) interdit d'édifier d'autres constructions que des villas, maisons de campagne ou habitations bourgeoises, avec ou sans boutique, selon les conventions intervenues avec ladite Société.

...

Demeurant prohibées [...] toutes fabriques, usines, ateliers, vacheries, laiteries, porcheries, dépôts d'engrais et autres entrepôts compris ou non parmi les établissements insalubres. [...]

Aucun hôpital, sanatorium, hospice, dispensaire, clinique, maison de santé ou établissement de nuit pourront être établis ...

Article 16 - construction des habitations : chaque acquéreur devra dans un délai maximum de 5 ans du jour de son acquisition faire édifier sur le terrain acquis, une villa, maison de campagne ...

...

Il ne pourra être assujetté à aucun type de construction particulière ; toutefois les constructions devront être de bel aspect et être faits en ciment armé, pierre ou briques et être couvertes en tuile, ardoises ou terrasse, sont prohibées toutes constructions légères sauf celles qui serviraient de communs.

Toute habitation ne pourra être édifiée qu'à une distance minima de quatre mètres et maxima de 6 mètres en retrait des alignements sur les voies nouvelles projetée ou sur les voies communales ou départementales.

Sont exceptés toutefois de cette prohibition et pourront en conséquence être établis dans ladite zone tous kiosques, berceaux serres ou belvédère élégants, susceptibles d'embellir l'aspect général du lotissement... leur hauteur de faîtage n'excède pas de plus de 3,50 m le niveau des trottoirs des voies".

Appellations Quartier Terminus, Quartier Belle-Vue
Dénominations lotissement concerté, quartier
Aire d'étude et canton Berck - Berck
Adresse Commune : Berck

Berck Terminus et Berck Belle-Vue sont deux plages - quartiers, interdépendants, créés à la fin du XIXe siècle au nord de la station, au-delà de la zone accueillant des hôpitaux. Les travaux historiques mentionnent que la cérémonie d´inauguration du casino de Terminus (fig. 1) a lieu en 1887, ce qui signe la naissance de Terminus. Soulignons la coïncidence avec la construction la même année par le même propriétaire, M. Roy, propriétaire à Beauvais, d´un autre casino sur l´Esplanade (section A parcelle 515, située dans le lotissement - quartier Rothschild) (dépouillement des matrices cadastrales AD Pas-de-Calais, 3P 108/118). Alfred Lambert, ingénieur et entrepreneur domicilié à Paris, est, vers 1890, le promoteur du prolongement de la ligne de chemin de fer Berck-Plage à Berck Terminus et la construction de la gare de Belle-Vue, qui était destinée à faciliter l´accès au nouveau quartier. En vue du lotissement du quartier a lieu en 1899 une première vente de 6 lots de terrains de la Société des Dunes, dont Alfred Lambert est propriétaire. Cette même année, les biens d´Alfred Lambert sont vendus à Charles Itasse, qui, en 1901, reprend le projet d´Alfred Lambert de prolonger la ligne de chemin de fer (IA62001506) de Berck-plage à Paris-Plage. Vers 1926, Robert Warion, architecte résidant à Reims, et gérant de la société à responsabilité limitée Terminus-Berck rédige le cahier des charges (AD Pas-de-Calais 1997 W 5/ pièce 28) du lotissement Terminus en 1924. Le lotissement est approuvé par le Conseil Municipal, puis la commission départementale d´aménagement et extension de la ville et la préfecture en novembre 1926. En 1929, la Société Terminus achète ou fait construire 4 chalets sur la parcelle B 500 par l´architecte Henri Royer, de Reims. Les cartes postales et les différents plans (cadastre de 1912, plan d´aménagement de 1928 et de 1948) témoignent des rares villas construites à Belle-Vue et de la tentative avortée de la création d´un lotissement à Terminus. Au nord de Belle-Vue fut entreprise vers 1934 la construction de l´hôpital Gressier, qui resta inachevé en 1937 et accueillit l´Usine des Dunes pendant la seconde guerre mondiale. Cette usine a été détruite en 2010.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 1ère moitié 20e siècle
Auteur(s) Auteur : , attribution par source
Statut de la propriété propriété publique
(c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général - Luchier Sophie