Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Immeuble à logements

Dossier IA62001407 réalisé en 2008

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées boutique
Dénominations immeuble à logements
Aire d'étude et canton Arras
Adresse Commune : Arras
Adresse : 63 rue Saint-Aubert
Cadastre : 2008 AC 376

L'immeuble a été endommagé par les bombardements lors de la Première Guerre mondiale. Dans les années 1920, des réparations sont apportées à l'édifice ; le chantier est suivi par Ludovic Roussel, architecte agréé pour les travaux des Sociétés Coopératives de reconstruction dans le Pas-de-Calais. Frappé d'alignement en 1923, l'immeuble fut démoli en partie, puis reconstruit vers 1932 à la demande du propriétaire de l'époque ; les travaux furent réalisés par l'entreprise générale de béton armé d'Albert Deneuville, sur les plans de l'architecte Oscar Pollet (cf. A.D. Pas-de-Calais, dossier de la Reconstruction non classé ; A.M. Arras, série 4O1, sous série 25).

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Roussel Ludovic, architecte, attribution par source
Auteur : Pollet Oscar, architecte, attribution par source
Auteur : Deneuville Albert, entrepreneur, attribution par source

Cet immeuble est positionné à l'angle de la rue Saint-Aubert et de la rue du Général-Barbot. Sa façade s'étend le long de la rue du Général Barbot. Il est constitué de logements qui se répartissent sur les deux étages carrés et l'étage de comble de l'immeuble ; son rez-de-chaussée est à usage de commerce. L'angle de l'immeuble se distingue par son élancement vertical, souligné par les colonnes sur les extrémités latérales du pignon et par les dentelures verticales qui confèrent à l'édifice un style géométrique qui s'inscrit dans la mouvance Art déco de la fin des années 1920. Cette géométrie transparaît également à travers les pans coupés du pignon, de la lucarne de comble, des appuis de baie et de la console située sur l'angle. La frise de denticules située en haut de la façade et au bas de la console constitue un motif récurrent de l'Art déco. L'immeuble est en béton peint en blanc ; les éléments de modénature sont peints dans une teinte bleu pastel, couleur usuelle des façades Art déco arrageoises. La détérioration du béton en haut du pignon semble signaler l'amputation d'un élément de décor.

Murs béton
Toit ardoise
Étages étage de comble, 2 étages carrés
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans brisés
Typologies immeuble à logements avec boutique en rez-de-chaussée
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général - George Marie