Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

hôpital dit hôpital militaire Saint-Louis

Dossier IA59000728 réalisé en 1999

Fiche

Genre de militaires
Appellations hôpital militaire Saint-Louis
Destinations caserne, écuries, dépôt de mendicité
Dénominations hôpital
Aire d'étude et canton Nord - Pas-de-Calais - Lille-Sud-Est
Adresse Commune : Lille
Adresse : rue de Paris , 17 rue Lydéric
Cadastre : 1981 HT 226

Le premier hôpital militaire de Lille fut aménagé en 1673 dans un ensemble de bâtiments préexistants appartenant à la commune, comprenant une caserne et des écuries, situé à proximité d'une porte importante de l'enceinte urbaine, la porte dite des Malades, avec son entrée sur le flanc ouest de l'extrémité de la rue des Malades, l'actuelle rue de Paris, et il fut appelé hôpital Saint-Louis. En raison de la vétusté et de l'exiguïté des bâtiments de cet hôpital militaire, Jean Moreau de Séchelles, intendant de Flandre, décida que les malades fussent transférés en 1752 dans un hospice dit maison des orphelins de la Grange ou encore maison des Bleuets. Par une délibération du conseil de la ville du 6 décembre 1768, l'édifice, devenu vacant par le départ de ses malades, fut affecté au renfermement des vagabonds, mendiants et filles publiques, ce qui le muait ainsi en dépôt de mendicité, type d'établissement dont la création venait d'être ordonnée, dans chacune des généralités du royaume, par l'arrêt du Conseil du roi du 21 octobre 1767.

Cependant, les locaux de l'hospice des Bleuets s’étaient vite révélés insuffisants en étendue et, au surplus, ils présentaient le très grave défaut, pour un hôpital, d'être dépourvus d’adduction d’eau. Lorsque, après avoir envisagé divers projets de construction à neuf d'un hôpital militaire près de l'Esplanade, la décision fut enfin prise, en juin 1781, d'affecter à un usage hospitalier l'ancien collège des Jésuites et de céder à la ville la maison des Bleuets pour lui servir de collège municipal, on prévit, pendant la durée de ces travaux de transformation, d'évacuer les malades, à titre provisoire, dans l'édifice du vieil hôpital Saint-Louis qu'on avait décidé de réparer, dès le 4 septembre 1780, en prévision de cette brève réoccupation. Dès que les malades eurent été évacués dans l'hôpital Saint-Louis, le collège municipal alla s'installer dans la maison des Bleuets le 19 avril 1782. Avec la réouverture, à partir du mois d'octobre 1783, de l'ancien collège des Jésuites dans sa nouvelle affectation hôpital militaire, les malades y furent progressivement transférés et les bâtiments de hôpital Saint-Louis se retrouvèrent ainsi de nouveau vacants.

Il est peu probable que cet hôpital ait alors retrouvé son affectation précédente de dépôt de mendicité car leur programme de création avait été mis en sommeil dès 1775 par Le contrôleur général de finances, Anne-Robert Turgot. L'édifice resta manifestement dans le giron de l'armée et fut dès lors vraisemblablement intégré à la caserne contigüe dite caserne de la porte de Paris. De fait, lorsque cette caserne fut reconstruite sous le règne de Louis-Philippe ou de Napoléon III, et appelé caserne Vandamme, le corps de logis principal conservé de l'hôpital Saint-Louis en devint une dépendance, situation qui a perduré jusqu'à nos jours. Ce fut sans doute au cours du 19e siècle que ce corps de logis se trouva surélevé d'un étage.

Période(s) Principale : 3e quart 17e siècle , (?)
Murs brique
Toit ardoise
Étages 2 étages carrés
Couvrements
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives communales de Lille, Affaires générales, carton 302 : Hôpital Saint-Louis, plan de distribution générale du rez-de-chaussée, non daté (18e siècle).

Documents figurés
  • Bibliothèque nationale de France, département de l'Arsenal, manuscrit 6453 (ancienne collection d'Antoine-René de Voyer d'Argenson, marquis de Paulmy) : hôpital Saint-Louis, plan de distribution, 1720.

    Bibliothèque nationale de France, département de l'Arsenal : manuscrit 6453
Bibliographie
  • LECLAIR, Henri. Les hôpitaux militaires de Lille avant la Révolution. Essai historique. Lille, Imprimerie H. Morel, 1925. 172 p.

(c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général - Laget Pierre-Louis