Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Halle dite halle aux poissons, actuellement marché couvert

Dossier IA62001812 inclus dans Station balnéaire réalisé en 2006

Fiche

Dénominations halle, marché
Aire d'étude et canton Berck - Berck
Adresse Commune : Berck
Adresse : rue de la Garenne

En 1864 la commune de Berck envisage la construction d'une halle au poisson dans le bourg, à "Berck-ville". A cet effet, une enquête statistique (Archives départementales du Pas-de-Calais, côte 2 O 742/15) est menée sur l'activité de la pêche dans la commune. Celle-ci indique que "la ville de Berck compte 3000 habitants et l´industrie de la pêche au merlan occupe 25 bateaux, la pêche au hareng et au maquereau 100 bateaux, rapportant 1 200 000 F, sans compter les 9 bateaux de Merlimont dont la pêche est vendue à Berck. Il n´y a pas de marché ou de halle au poisson, seulement des tréteaux de bois installés au milieu de la place de Berck-ville". Le projet envisagé est construit sur une parcelle vendue 18 000 francs et est composé d'une halle « avec comble en fer, couverte de zinc sur voliges en sapin rouge, supportée par 12 colonnes en fonte sur bornes en pierre, avec 10 tables en pierre de 3m50 sur 1 m placées longitudinalement sur 2 rangées, pour laisser passer les voitures des marayeurs. Le sol est pavé en grès, la halle est éclairée par 2 lanternes à branches. " Il ne reste pas de vestiges de cette construction. Un abri pour la vente du poisson a été construit à Berck-plage en 1895. Des parties de cet édifice sont reprises pour la construction d'une véritable halle en 1926 pour un montant de 150 000 F. L´architecte-rapporteur Roussel (d'Arras) estime que l´éclairage par 3 portes et 6 fenêtres est insuffisant. Selon l´ingénieur adjoint des Pont-et-Chaussées, Danel, la construction doit être envisagée au centre de l'agglomération, car l'emplacement actuel du marché couvert est loin du domaine public maritime. Le projet et la construction de l´architecte Jules Leconte est une halle en brique, fermée, reprenant des parties de l´abri ancien réparé et est couvert d´une tôle ondulée galvanisée neuve, le pignon situé vers la rue des Garennes est en zinc. Les entrepreneurs Veniel et Gailloux sont chargés de réaliser ce marché (AD Pas-de-Calais Série 2 O 742/14, 17). L'édifice a fait l'objet d'une réhabilitation en 2008 par l'architecte Pierre-Louis Carlier.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1864, daté par source
1895, daté par source
1926, daté par source
Auteur(s) Auteur : Leconte Jean, architecte, attribution par source
Auteur : Veniel, entrepreneur, attribution par source
Auteur : Gailloux, entrepreneur, attribution par source
Auteur : Carlier Pierre-Louis, architecte, attribution par source

L'édifice en rez-de-chaussée comporte un seul vaisseau. Le gros oeuvre est en brique, sur un soubassement en ciment. Le chaînage harpé est formé de briques en saillie rehaussées d'enduit. Le toit, à longs pans et coupé par une lucarne continue à mi-pente est couvert de tuile flamande mécanique. Les portes d'accès sont surmontées par des frontons-pignons en plein cintre surélevés. Les baies en demi-cercle présentent un arc plein-cintre à voussoirs passants un-sur-deux. Une baie rectangulaire quadripartite orne la base du fronton. Une grille en fonte ferme l'accès à l'intérieur du bâtiment. Sa restauration a permis l'ajout d'une nef et la reprise d'une activité de marché.

Murs brique
Toit tuile flamande mécanique
Étages 1 vaisseau
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales du Pas-de-Calais : série 2O 742 : pièces 14, 15, 17.

Bibliographie
(c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général - Luchier Sophie - Faure Julie