Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA59002249 réalisé en 2005

Fiche

Parties constituantes non étudiées étable, écurie
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut - Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
Adresse Commune : Rosult
Adresse : 340, 354 rue de la Cloyère
Cadastre : 1830 C 112, 114 ; 1912 2651, 2652 ; 2003 AB 140, 141

Le cadastre de 1830 indique une ferme de taille modeste située en retrait de la chaussée, dont les trois corps de bâtiment non jointifs forment un U. Sur le cadastre de 1912, l'ensemble est remanié selon une disposition peu commune : le bâtiment situé en fond de cour (la grange ?) a été démoli et deux bâtiments perpendiculaires à la rue ont été agrandis. Un bâtiment (nouvelle grange ?) vient prolonger le logis. L'explosion du 22 novembre 1943 a épargné les maçonneries du logis mais pas sa toiture qui comme beaucoup d'autres semble avoir été soufflée par la déflagration. En revanche, elle a entraîné la reconstruction complète du corps d'étable à l'emplacement du précédent.

Période(s) Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle

La ferme est composée de deux corps de bâtiment disposés en vis-à-vis, perpendiculairement à la rue. La différence entre les deux époques de construction est ici particulièrement intéressante : les deux bâtiments s'opposent par la mise en oeuvre, la nature et la forme des matériaux. Le logis, en brique, en rez-de-chaussée avec comble en surcroît, présente une façade sur cour rythmée par 7 travées d'ouvertures couvertes en arc segmentaire. La porte principale est surmontée d'une imposte vitrée. Un cordon de brique saillantes interrompu par les fers d'ancrage indique le niveau du plancher. Deux baies cintrées sur le mur pignon à rue permettent l'accès au comble. Une corniche à motif denticulé couronne le mur gouttereau. Un trottoir de grandes dalles de pierre bleue (calcaire carbonifère du Tournaisis) précède le logis côté cour. L'étable-écurie est aujourd'hui une habitation. Elle a été entièrement rebâtie après-guerre : les murs de brique sont édifiés sur une dalle de béton. La façade sur cour est régulièrement percée d'ouvertures couvertes par un linteau droit en ciment pré-formée. La porte médiane est surmontée d'une porte-lucarne passante et rampante donnant accès au fenil. Sa disposition perpétue la forme traditionnelle propre à cet élément. Le bâtiment est couvert d'une toiture à longs pans en tuile mécanique, dont le débord protège le pignon. La cour conserve son sol pavé de grès.

Murs brique
Toit tuile mécanique
Étages en rez-de-chaussée surélevé, comble à surcroît
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • DUVILLERS, Paul. Petite monographie de la paroisse de Rosult. Cambrai : Imprimerie R. Villette, 1950.

  • AD Nord : Série P (cadastre) : P31/ 624 (1912).

  • AD Nord : Série P (cadastre) : 31/ 624 (1830).

(c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général ; (c) Parc naturel régional Scarpe-Escaut - Cailleau Cyril - Luchier Sophie