Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA59002746 réalisé en 2004

Fiche

Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut - Orchies
Adresse Commune : Landas
Adresse : 202 rue de Guivarmez
Cadastre : 1818 C 55 à 57 ; 1876 C 547 à 549 ; 2003 C 1907, 1910, 1917

L'origine de la ferme remonte avant le 19e siècle. Les cadastres de 1818 et 1876 font état d'un corps de ferme dont les bâtiments forment un U (parties jointives sur le dernier cadastre). Actuellement, le logis et un portail d'entrée maçonné sont les seuls éléments conservés. Désaffecté, le logis est devenu une dépendance d'un pavillon récent construit à l'arrière (parcelles C 1911 et 1912). Le logis peut être daté de la seconde moitié du 18e siècle ; il a été doublé à l'arrière sur une grande partie de sa longueur par un volume en appentis, qui semble utiliser des éléments en remploi (huisseries). Le portail a probablement été construit vers le dernier tiers du 19e siècle puis restauré dans le dernier quart du 20e siècle.

Période(s) Principale : 2e moitié 18e siècle
Principale : 19e siècle
Auteur(s) Auteur : ,

L'accès à l'ancienne cour se fait par un portail en brique à porte charretière couverte d'un linteau en arc en anse de panier, encadrée par des pilastres en brique saillante et couronnée d'un fronton triangulaire dont le tympan accueille une niche à fond plat, en plein-cintre, ornée de sujets de dévotion religieuse protégés par un châssis en bois vitré. Le corps de logis est bordé par un trottoir surélevé maçonné en brique et recouvert de grandes dalles en calcaire carbonifère dite pierre bleue ou pierre de Tournai partiellement conservées. Il est construit en brique portant d'importantes traces de badigeon de chaux pigmenté bleu ou rouge, couvert d'un toit à deux longs pans en tuile flamande (panne) protégé par des pignons découverts appareillés en épis. La façade sur cour est percée de fenêtres de tailles diverses, couvertes de linteaux droits en bois et protégées par des contrevents en bois peint. Certaines d'entre elles présentent la particularité d'être jumelées, sous un unique linteau. La porte d'entrée en bois est composée de lames clouées, ayant conservé des ferrures ouvragées ; disposition unique observée sur le secteur, elle est surmontée d'une imposte vitrée de petite dimension qui semble être ménagée dans le linteau de la porte elle-même et qui confère à ce dernier une forme tout à fait inhabituelle. Une seconde porte est couverte d'un linteau à deux rangs de brique posée en boutisse. On retrouve cette technique ancienne pour la porte du vieux logis de la ferme sise 33, rue du Marais-à-Chênes à Sars-et-Rosières (cf. notice IA59002296) datant vraisemblablement de la même époque. La façade postérieure a été doublée, sur une grande partie de sa longueur, d'un volume en appentis dont les coutures des matériaux trahissent les différentes périodes de construction. La partie la plus ancienne, du 18ème siècle (visible sur les cadastres du 19ème siècle) est marquée par une couture rectiligne sans chaînage, une corniche au motif denticulé et une brique de cuisson irrégulière. Cette façade présente deux huisseries de fenêtres, parmi les plus anciennes repérées dans la zone d'étude de la "Campagne Habitée", dont une à croisée de bois protégée par des volets à battants et des barreaux de section carrée en bois peint, pouvant être rappochée de l'huisserie à croisée de bois conservée à Sars-et-Rosières (cf. ci-dessus). Une dépendance de hauteur inférieure, en brique et tuile flamande, prolonge le corps de logis. Ses ouvertures ont fait l'objet de remaniements.

Murs brique
Toit tuile flamande
Étages rez-de-chaussée surélevé
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Nord : Série P31/153 : cadastre de 1818, section A du Quenne, 1ère partie.

  • AD Nord : Série P31/447 : cadastre de 1876.

(c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général ; (c) Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut - Cailleau Cyril - Luchier Sophie