Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme

Dossier IA59002294 réalisé en 2003

Fiche

Parties constituantes non étudiées grange, étable à chevaux, étable à vaches, fenil
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut - Saint-Amand-les-Eaux-Rive gauche
Adresse Commune : Sars-et-Rosières
Lieu-dit : le Barrage
Adresse : 3 rue du Barrage
Cadastre : 1830 A 534, 535 ; 1913 5e feuille 530, 531 ; 2003 ZC 51

Sur le cadastre de 1830, la ferme est en L, composé de 2 corps disjoints - le logis et la grange -, un troisième bâtiment, plus petit, se trouvant en face du logis. La grange est reconstruite en 1858 (date portée sur un pignon) ; le logis, qui apparaît plus court et plus profond sur le cadastre de 1913 que sur celui de 1830, avait sans doute été reconstruit ou très remanié entre ces deux dates, peut-être au moment de la construction de la grange ; il a été reconstruit en 1925 (date portée sur un fronton) ; le portail piétonnier, la porte charretière et le muret qui les sépare datent de la même époque. Les bâtiments abritant les étables et le passage charretier, qui transforment la ferme en L en ferme à cour fermée, présentent des caractéristiques architecturales (matériau de gros oeuvre, coyau) similaires à celles de la grange, sont probablement contemporains de celle-ci ; leur édification a entraîné la destruction du petit bâtiment qui faisait face au logis.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1858, porte la date
1925, porte la date

La ferme est à cour fermée. Le logis est situé en bordure de rue, dans l'angle nord-ouest de la parcelle ; de plan rectangulaire et construit en brique, il est à 2 niveaux et étage de comble ; les linteaux des baies sont en ciment ; des bandeaux en brique peinte en blanc marquent les 2 niveaux ; les baies sont en plein-cintre (rez-de-chaussée sur cour et lucarne sur rue), en anse-de-panier (rez-de-chaussée sur rue) et à linteau droit (étage) ; la toiture est composée de deux toits à deux versants, disposés perpendiculairement et terminés chacun par une demi-croupe débordante, l'une donnant sur la rue, l'autre sur la cour ; la couverture est en tuile mécanique vernissée ; la date de 1925 est portée dans l'oculus du fronton de l'élévation ouest ; sur la rue, le logis est bordé d'un passage piétonnier et d'un passage charretier, tous deux en fer forgé, séparés par un muret en brique. Face à l'entrée, la grange, en brique, porte la date de 1858, formée d'un jeu de brique, sur l'un des pignons ; elle est percée, ce qui est peu commun, de 2 passages charretiers à encadrement de brique et de calcaire (pierre de Tournai) alternés, et couverts en anse-de-panier ; un contrefort médian raidit la structure ; les deux pignons sont éclairés par un oculus et surmontés d'un petit massif en calcaire, en forme de pyramide tronquée posée sur un socle ; la toiture à coyau est en tuile mécanique (à droite) et en tôle ondulée (à gauche). Un corps de bâtiment en équerre est occupé par des étables et un passage charretier : en face du logis se trouvent les étables à vaches et à chevaux, en brique, surmontées d'un fenil ; celui-ci est accessible par des lucarnes passantes ; la couverture présentait autrefois un coyau dont ne subsistent que les poutres sectionnées, prises dans la maçonnerie ; la couverture est en tuile mécanique. Le passage charretier situé en retour, sur la rue, est également construit en brique ; un bloc et la clef du passage sont ornés d'un motif sculpté : l'un représente un quartefeuille inscrit dans un cercle, l'autre un motif de virgules affrontées et de points. Un arbre est planté au centre de la cour.

Murs brique
Toit tuile flamande mécanique, tôle ondulée, tuile mécanique plombifère
Étages 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
demi-croupe
pignon découvert
Escaliers escalier dans-oeuvre
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général ; (c) Parc naturel régional Scarpe-Escaut - Cailleau Cyril - Benoit-Cattin Renaud