Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme dite La Cense, actuellement maison

Dossier IA59003550 réalisé en 2008

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations La Cense
Destinations maison
Parties constituantes non étudiées grange, écurie, fenil, remise, étable, cour, porcherie, puits, citerne, abreuvoir, lavoir
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Parc Naturel Régional de l'Avesnois - Quesnoy-Est
Adresse Commune : Gommegnies
Adresse : 393 rue du Docteur Albert Fenez
Cadastre : 1803 B 56 à 58 1803 B 56 à 58 ; 1826 C2 1259 ; 1897 D6 114, 115 1897 D6 114, 115 ; 2008 OD 714

Comme l'indique le blason remployé au-dessus de la porte d'accès aux écuries, la ferme fut occupée à l'origine par un maréchal-ferrant. Ce blason porte la date de 1779 et les initiales des propriétaires EIP MRILC accompagnées de motifs d'outils (tenaille...). Ceux-ci se nommaient Étienne Joseph Poirette et Marie Rosalie Lacomblez (leur mariage avait été célébré le 27 avril 1767).

Sur les plans cadastraux de 1803 et 1826, la ferme adopte une disposition proche de celle d'aujourd'hui : un long corps de bâtiment se développe le long de la D87 avec un retour au sud et un autre bâtiment, également en L, est placé parallèlement au premier.

Reprenant un plan similaire, la ferme a été reconstruite en 1858, comme en témoigne la date portée sur le pignon sur rue de la grange, datation corroborée par l'analyse stylistique. Les initiales du propriétaire, FP pour François Poirette, sont également mentionnées. Les murs de la grange sont lézardés à cause de l'explosion d'obus lors de la Première Guerre mondiale. La ferme, qui d'après une tradition locale porte le nom de la ferme de la Cense, produisait notamment des pommes qui alimentaient une fabrique de pâte de pommes située à Gommegnies.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1858, porte la date

Cette ancienne ferme se situe à l'angle de la D87 et de la rue Albert-Fenez. Elle se compose de deux volumes principaux. Le premier se développe le long de la D87, épousant la pente du terrain. Il est accessible par la rue Albert-Fenez, depuis la cour. Il comprend le logis, une étable surmontée d'un fenil, et, en retour, une première grange avec un espace d'étables.

Parallèle au logis se situe le volume monumental de la seconde grange portant la date de 1858. En retour, à l'entrée de la cour, se trouvent d'après les propriétaires, les anciennes écuries. Cependant, elles ressemblent plutôt à un petit logement, comprenant une cheminée. Une porcherie a été accolée à l'élévation ouest de la seconde grange. Un four à pain n'est plus conservé. La cour est ouverte sur l'arrière vers les pâtures et un abreuvoir-lavoir pour les chevaux est encore visible.

L'emploi des matériaux est caractéristique du 3e quart du 19e siècle dans ce secteur de l'Avesnois : encadrement des portes en calcaire marbrier, linteaux, appuis et dés des fenêtres dans le même matériau. Comme souvent à Gommegnies, le soubassement des bâtiments est en grès. Un pavage de grès fait également le tour de la cour.

Murs brique
calcaire marbrier
grès
Toit matériau synthétique en couverture
Étages en rez-de-chaussée, étage de comble, sous-sol
Couvertures toit à deux pans
croupe
États conservations inégal suivant les parties
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales du Nord. série P ; P 30 / 150 / 000001b. Gommegnies : extrait du tableau d'assemblage, vue des sections A, B, E, F , dessin, 1803.

    extrait
  • Archives départementales du Nord ; série P : P 31 / 712 / 012839. Gommegnies : section C dite du Hameau, 2ème feuille, dessin, 1826.

    extrait
  • Archives départementales du Nord ; série P : P 31 / 712 / 012860. Gommegnies : section D dite des Hameaux, 6ème feuille, dessin, 1897.

    extrait
(c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général ; (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois - Guillot Catherine - Coipel Raphaël