Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme de la Tour, sucrerie, actuellement maison et siège social de société

Dossier IA59002433 réalisé en 2004

Fiche

  • Vue du logis.
    Vue du logis.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • grange
    • étable
    • puits
    • pigeonnier
    • jardin
    • cour
    • mur de clôture
    • fenil

Dossiers de synthèse

Appellations Ferme de la Tour
Destinations maison, siège social de société
Parties constituantes non étudiées grange, étable, puits, pigeonnier, jardin, cour, mur de clôture, fenil
Dénominations ferme, sucrerie
Aire d'étude et canton Parc Naturel Régional de l'Avesnois - Hautmont
Adresse Commune : Beaufort
Adresse : 9 rue de l' Hôpital
Cadastre : 1810 C2 760 ; 1845 D1 34 ; 2001 D1 101, 106, 107, 343, 369, 447

L'ensemble de cette ferme apparaît sur le cadastre de 1810 et présente une distribution autour d'une cour similaire à celle que l'on observe aujourd'hui. Certains volumes, les étables-fenil, les bureaux actuels de la société et la partie basse de la grange, tous en moellons de calcaire marbrier, datent du 18e siècle. Le pigeonnier porte la date de 1839 et le mur donnant sur la rue celle de 1844. Sur le cadastre de 1845, la grange présente des extensions en légère saillie sur ses deux murs gouttereaux. D'après la date présente sur la porte du logis, celui-ci été reconstruit en 1866, sur des fondations plus anciennes. Un bâtiment se situant entre le logis et la grange a été détruit. L'exploitation a abrité dans les étables une sucrerie et abrite actuellement le siège social d'une société.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : milieu 19e siècle
Dates 1839, porte la date
1844, porte la date
1866, porte la date

La ferme est organisée autour d'une cour, délimitée par deux corps de bâtiments parallèles. Au sud, se situe un volume longiligne, abritant les étables et les fenils, qui se prolonge par un pigeonnier, coiffé d'une toiture en pavillon. Celui-ci marque l'entrée de l'exploitation et lui a donné son nom. En face, au nord, est implantée une succession de bâtiments : la grange, dont le volume se développe sur la rue, est reliée par un petit volume au logis prolongé par un bâtiment occupé actuellement par des bureaux. Seul un mur ferme le côté est de la parcelle.

La grange a été surélevée en brique et le logis présente sur la cour une façade en brique à six travées et sur l'arrière un rez-de-chaussée en pierre de taille et un étage en brique. La façade arrière a été percée pour permettre la communication avec une vaste véranda. L'emploi du calcaire pour la totalité des encadrements de la façade sur cour, pour un trottoir le logeant et pour l'emmarchement qui y mène, monumentalise le logis.

Murs brique
calcaire marbrier
moellon
Toit ardoise
Étages sous-sol, 1 étage carré, rez-de-chaussée surélevé
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à deux pans
croupe
Typologies ferme organisée autour d'une cour
États conservations restauré
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Tableaux d'assemblage et plans cadastraux parcellaires de la commune de Beaufort de 1810 et 1845. Service du cadastre, Avesnes-sur-Helpe (non côté).

    Service du cadastre, Direction générale des Impôts, Avesnes-sur-Helpe : non côté
(c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général ; (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois - Guillot Catherine - Boulen Grégory