Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme, café, actuellement deux maisons

Dossier IA59003580 réalisé en 2009

Fiche

Dossiers de synthèse

Destinations maison
Parties constituantes non étudiées grange, écurie, remise, étable, cour, mur de clôture
Dénominations ferme, café
Aire d'étude et canton Parc Naturel Régional de l'Avesnois - Quesnoy-Est
Adresse Commune : Gommegnies
Adresse : 306, 308 rue du Centre
Cadastre : 1803 F 153 ; 1826 B1 440 ; 1897 B3 657, 658 1897 B3 657, 658 ; 2008 OB 542

Une pierre située au-dessus de la porte du logis indique la date de 1738. Celle-ci correspond à la construction du rez-de-chaussée, qui comporte des ouvertures cintrées, alternant briques et dés de calcaire marbrier. Il s'agit du plus ancien logis de ferme daté, repéré à Gommegnies.

Sur le cadastre de 1803, la ferme se présente comme un long rectangle. Sur celui de 1826, elle adopte un plan en L, avec sans doute la grange en retour. En revanche, sur le cadastre établi en 1897, la ferme a le même plan qu'aujourd'hui : un passage vers l'arrière de la parcelle est ménagé entre la grange et l'étable contigüe au logis. Cependant, la grange ne semble pas avoir été entièrement reconstruite entre 1826 et 1897, mais amputée de la partie attenante à l'étable (à l'est) et prolongée à l'ouest, avec l'adjonction d'une seconde étable en retour, malgré l'étroitesse de la parcelle située au coeur du village. Cette amputation explique que le pignon soit formé de silex et de torchis, car il s'agissait à l'origine d'un mur intérieur.

D'après les propriétaires actuels, la ferme a également eu un usage de café, comme en témoigne une pierre de jeu de billion visible sur le trottoir devant le bâtiment, pierre sur laquelle des quilles étaient placées, sur des encoches. L'accès à la partie café se faisait alors par un escalier situé en pignon (visible sur le cadastre de 1897) , pignon refait depuis dans sa partie ouest.

Période(s) Principale : 2e quart 18e siècle
Principale : milieu 19e siècle
Dates 1738, porte la date

Le logis est implanté perpendiculairement à la voie. Lui est accolé un volume plus bas, qui servait sans doute d'étables et de fenil, et qui est aujourd'hui transformé en logement. Laissant un passage libre vers l'arrière de la parcelle et la rue Neuve, la grange est implantée perpendiculairement au logis. Très transformée, elle présente une maçonnerie composée de brique, associée à du bois, mais également de silex et de torchis. En retour, a été construit un volume abritant également une étable, surmontée d'un fenil. Derrière la grange se trouve un bâtiment accueillant des lapins et des moutons. La cour a conservé son pavage en grès.

Murs brique
calcaire marbrier
torchis
silex
grès
Toit matériau synthétique en couverture, ardoise, tôle nervurée
Étages sous-sol, 1 étage carré
Couvertures toit à deux pans
Typologies ferme organisée autour d'une cour
États conservations bon état, remanié
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales du Nord. série P ; P 30 / 150 / 000001a. Gommegnies : extrait du tableau d'assemblage, vue des sections C, D, F, dessin, 1803.

    extrait
  • Archives départementales du Nord ; série P : P 31 / 712 / 012836. Gommegnies : section B dite du Centre, 1ère feuille, dessin, 1826.

    extrait
  • Archives départementales du Nord ; série P : P 31 / 712 / 012848. Gommegnies : section B dite du Centre, 2ème feuille, dessin, 1897.

    extrait
(c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général ; (c) Parc Naturel Régional de l'Avesnois - Guillot Catherine - Coipel Raphaël