Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ensemble grand-orgue et positif de dos

Dossier IM62001599 réalisé en 1996

Fiche

Voir

Dénominations orgue
Appellations ensemble grand-orgue et positif de dos, style néo-gothique
Aire d'étude et canton Saint-Omer - Saint-Omer-Nord
Adresse Commune : Saint-Omer
Lieu-dit : le Haut-Pont
Adresse : Église paroissiale de l'Immaculée Conception , place de la Ghière
Emplacement dans l'édifice en tribune occidentale

L'orgue, construit par les Ets Merklin Joseph, a été inauguré le 30 juillet 1862. Arnold Heidenreich, facteur à Saint-Omer (62), intervient sur l'instrument vers 1871 pour une réparation. Entre 1880 et 1902, les facteurs Van Bever, installés à Laeken (Belgique) et Amiens (80), effectuent un relevage. Frédérick-Charles Crutchley, de Blendecques (62), en effectue un autre en 1925. La restauration entreprise par René Godefroy en 1972 consiste en une transformation complète de l'esthétique de Merklin : l'instrument est baroquisé, le pédalier renouvelé et porté à trente notes. Le buffet néo-gothique présente de grandes similitudes avec celui des orgues de la basilique Saint-Epvre de Nancy, oeuvre du même facteur et qui lui valut une médaille d'or à l'Exposition Universelle de Paris de 1867.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1862
1972
Auteur(s) Auteur : Merklin, facteur d'orgues
Auteur : Godefroy René, facteur d'orgues

A l'instar de l'édifice, l'ensemble des buffets et de la tribune est de style néo-gothique. La travée occidentale de la nef accueillant l'orgue et sa tribune est divisée en trois travées par deux piliers massifs à colonnettes engagées. Englobés dans l'espace de la tribune, les piliers au-devant desquels passe le garde-corps encadrent le grand buffet. Celui-ci possède un soubassement de même largeur que l'étage des tuyaux déployé sur cinq travées de même hauteur (si l'on excepte les ornements de couronnement). Deux tourelles semi-hexagonales encadrent ainsi trois travées de plates-faces à composition distincte. Tandis que la plate-face centrale est indivise, les deux plates-faces latérales comptent deux niveaux d'élévation. Le second, occupant environ un tiers de la hauteur, est lui-même subdivisé en trois compartiments de plates-faces, trois lancettes disposées en V, renvoyant à la triple partition de la travée occidentale. Les plates-faces principales s'achèvent en un arc brisé coiffé d'un gâble à quadrilobe, crochets et fleuron. Les tourelles reçoivent un dais coiffé d'une flèche faisant écho aux niches des deux piliers. Buffet et architecture intérieure se répondent ainsi, créant une cohérence stylistique. Inséré dans la balustrade à lancettes, le positif se compose de trois plates-faces en arcs brisés trilobés coiffés de gâbles. La console indépendante, tournée vers le choeur, possède deux claviers en tilleul (grand-orgue, positif) et un pédalier en chêne. Les tuyaux sont en étain, étoffe et sapin.

Catégories facture d'orgue, menuiserie
Structures de tribune à électricité
Matériaux chêne, mouluré, ajouré, décor en relief, décor rapporté
tilleul
sapin
étain
Précision dimensions

Dimensions de l'orgue (hauteur approximative car non accessible) : h = 800 ; la = 420 ; pr = 363.

Iconographies gâble
crochet, fleuron
redent
quadrilobe
flèche
Précision représentations

gâble ; crochet, fleuron ; redent ; quadrilobe ; flèche

États conservations mauvais état
Précision état de conservation

Etat de l'instrument mauvais en 1991.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre À signaler
(c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général ; (c) Domaine Musiques - Hédin Bernard - Vallin Sarah