Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale Saint-Sarre

Dossier IA59004357 réalisé en 2010

Fiche

Vocables Saint-Sarre
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut - Saint-Amand-les-Eaux
Adresse Commune : Vred
Adresse : rue du Pont
Cadastre : 2007 B 1194

Au cours du 19e siècle, l'église Saint-Sarre de Vred subit divers travaux de restauration, ainsi qu'une démolition suivie de sa reconstruction. Ainsi en 1810, l'édifice, alors en mauvais état, est restauré sous les conseils de l'architecte de Douai Voisin. Des dessins en montrent l'état sanitaire : une église halle avec clocher-tour de forme simple, sans contreforts ni pinacles, avec une simple flèche à quatre pans en guise de couverture. En 1818 il est rapporté la mise en place d'un tableau dans l'église, peint par Armand Moreau (peintre à Douai), sans que ne soit exactement précisé le lieu. Ce pourrait être le tableau du saint Jérôme actuellement en place dans l'une des chapelles latérales du choeur. Au milieu du 19e siècle, l'église est proposée à la démolition. L'architecte Dubrulle en fait un relevé en 1866 qui correspond pour partie aux dessins du début du siècle de l'architecte Voisin, sans mention des voûtes de la nef et des bas-côtés, ceux-ci ayant déjà disparus ? Le coût de la démolition, la récupération des matériaux encore en bon état et le nivellement du sol reviennent à 3042,38 francs.

L'édifice actuel date de 1859-1865, comme en témoigne les documents d'archives et la plaque commémorative se trouvant dans le vestibule d'entrée. Se succèdent pour sa construction les architectes Deporte (de Douai), Lejuste et Dubrulle. L'entrepreneur Augustin Biget en exécute les travaux, au moins pour partie. Ca n'est qu'en 1871-1873 qu'une cloche est mise au clocher, par Paul Drouot, fondeur à Douai.

Dans les années 1930, l'église Saint-Sarre fait l'objet de nouveaux travaux, suite aux dommages de guerre (exécutés par l'entrepreneur Vanderschueren de Somain) : remise en état des vitraux par le verrier Alfred Labille ; travaux de terrassement, maçonnerie, béton armé, dallage, fers, fonte et ancrages ; travaux de charpente, menuiserie et quincaillerie. En 1932 est mise en place une chaire de style néogothique dans l'un des bas-côté, exécutée par les Etablissement Buisine, de Lille, sous la conduite de l'architecte Jean Goniaux. La chaire actuellement en place correspond bien au projet initial, si ce n’est que le pinacle de couvrement a disparu.

Période(s) Principale : 19e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Dates 1866, daté par source
Auteur(s) Auteur : Voisin, architecte, attribution par source
Auteur : Moreau Armand, peintre, attribution par source
Auteur : Dubrulle, architecte, attribution par source
Auteur : Deporte, architecte, attribution par source
Auteur : Lejuste, architecte, attribution par source
Auteur : Biget Augustin, entrepreneur, attribution par source
Auteur : Drouot Paul, fondeur, attribution par source
Auteur : Vanderschueren, entrepreneur, attribution par source
Auteur : Labille Alfred, peintre, attribution par source
Auteur : Labille Alfred, verrier, attribution par source
Auteur : Buisine, entrepreneur, attribution par source
Auteur : Goniaux Jean, architecte, attribution par source

L'église Saint-Sarre, de style néo-gothique, entièrement en brique, n'est pas sans rappeler l'architecture religieuse anglaise du 19e siècle, avec son imposant clocher-tour couronner d'une flèche, la balustrade ornant son premier niveau, mais aussi ses contreforts à ressauts, aux chaînes d'angle en pierre blanche, couronnés de pinacles. La forme des baies des bas-côtés, les lancettes sans écoinçon du dernier niveau du clocher et sa rosace renforce cet aspect anglo-saxon. Par ailleurs, l'édifice rappelle l'église Sainte-Aldegonde de Guesnain, près de Douai, ou outre Manche certaines églises anglaises néo-gothiques. L'intérieur de l'église prend la forme d'une église halle, voûtée d'arcs brisés lambrissés. Des piliers aux colonnettes engagées supportent les graciles arcades, délimitant chacun des espaces liturgiques.

Murs brique
Toit ciment amiante en couverture, ardoise
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte en berceau brisé
Couvertures flèche polygonale
toit à longs pans
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général ; (c) Parc naturel régional Scarpe-Escaut - Baud Véronique - Luchier Sophie