Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Michel

Dossier IA59002824 réalisé en 2007

Fiche

Vocables Saint-Michel
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut - Douai-Nord
Adresse Commune : Flines-lez-Raches
Adresse : place Général-de-Gaulle
Cadastre : 2007 A 0803

Les plans et coupes réalisés en 1850 avant travaux d'agrandissement et les sondages archéologiques effectués en 1970 et 1975 ont permis la restitution de l'édifice initial, construit vers le Xe ou le XIe siècle, composé de l'actuelle nef et d'étroits bas-côtés. Le clocher fut adjoint à l'édifice primitif peu de temps après, puis englobé dans l'église à l'occasion d'agrandissements successifs des côtés nord, sud et du choeur. Les agrandissements successifs de l'église se sont faits lors de la construction puis de l'essor de l'abbaye ; l'église est agrandie au XIIIe ou XIVe siècle au sud par la construction d'un croisillon et un porche dont les fondations ont été identifiées en 1975. Au XVe siècle sont ajoutées, en deux phases, un large choeur et les chapelles situées au nord. En 1561, le clocher est enserré sur les côtés méridional et oriental. Il est alors détruit et sera remplacé ultérieurement par l'actuel, construit au XVIIe siècle. Des travaux de réparation à la toiture sont réalisés tout au long du XIXe siècle, comme en témoignent les documents conservés aux archives départementales : en l'an XII, 1831 par l'architecte douaisien Boulé (AD Nord O235/52) puis l'architecte départemental Emile Duforest en 1899 (AD Nord O235/63) (fig. 4) qui construisit également le bureau de poste en 1907. Le dernier agrandissement a lieu en 1851-52 par l'élargissement des bas-côtés du choeur, la reconstruction de la partie nord-ouest qui est reconstruite afin d'être homogène avec son pendant au sud-ouest. L'intérieur est également homogénéisé par un enduit blanc, cachant les lambris de couvrement en bois.

Période(s) Principale : 10e siècle
Principale : Milieu du Moyen Age
Principale : Fin du Moyen Age
Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1561, daté par travaux historiques
1831, daté par source
1851, daté par source
1899, daté par source
Auteur(s) Auteur : Boulé, architecte,
Auteur : Duforest Emile, architecte,

L'édifice visible aujourd'hui est une église-halle adjointe d'une tour-clocher, de plan rectangulaire d'environ 32 m de long sur 22 m de large, orienté est-ouest, précédé d'un porche. Sur le croisillon sud se détachent des contreforts et une échauguette. Sur cette même élévation, quatre inscriptions sur des plaques de calcaire ont été insérées dans la maçonnerie ; la première est illisible, de la deuxième subsiste "le bien d'avtrvy", "donne av pavvre vovs n apavvr" et la date de 1561. L'élévation ouest a été remaniée dans ses ouvertures. Le choeur a une abside à trois pans et est flanqué de bas-côtés. L'élévation est en brique sur un soubassement en grès. La tour, de plan presque carré de 6 m de côté s'élève sur 13 m et a un appareillage de grès équarri et de tuiles romaines de récupération ; son étage supérieur est couvert d'une voûte d'arête. L'élévation est divisée en quatre vaisseaux de largeur irrégulières, délimitées par des colonnes aux fûts cylindriques, ornés de chapiteaux en pierre de Tournai, à l'exception d'un seul en grès, sont tous différents et d'époques allant du XIIe au XIXe siècle. Les vaisseaux sont tous couverts de lambris en berceau brisé lambrissés enduits. Les corbeaux portent des ornements sculptés dans le choeur. Des blasons et écussons situés aux extrémités des sablières et sur les clés de voûte ont été identifiés.

Murs grès
brique
tuile en gros oeuvre
Toit ardoise
Étages 4 vaisseaux
Couvrements voûte en berceau brisé
Couvertures toit en bâtière
toit à longs pans
flèche carrée
croupe polygonale
Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections classé MH, 1921/03/15

Annexes

  • Liste sommaire des objets mobiliers

    - statue d'évêque : en ronde bosse, en pied, traces de polychromie, datant du 16e siècle. Saint représenté debout, en habits épiscopaux, coiffé d'une mitre. Les bras ont étés brisés et la base sciée. Hauteur = 80 cm, largeur de la base = 25,15 cm. Statue classée au titre objet le 25/07/1975.

    Bas-côté nord, de l'ouest vers l'est :

    Chapelle de la Vierge (XIXe siècle)

    Chapelle des fonts baptismaux :

    - baptistère, grès, 1554

    - pierre tombale datée 1720

    Choeur :

    - vitrail contemporain (1948) : Notre-Dame de Flines, saint Bernard et la comtesse Marguerite de Constantinople

    Bas-côté sud, de l'est vers l'ouest :

    Chapelle Sainte-Thérèse (1561) :

    - poutre de chêne datée 1683

    - corbeau sculpté aux armoiries de Philippine de Torck, abbesse de Flines de 1561 à 1571 : blason d'azur à fasce d'or, trois croissants d'argent, 2 en chef et un en pointe.

    - corbeau portant la toison d'or en sautoir

    - pierre tombale d'une religieuse des Dames de Flines (morte en 1709).

    - fonts baptismaux, grès, datés 1554

    Chapelle Notre-Dame de Lourdes (XIIIe siècle) :

    - pierre d'autel provenant d'une ancienne chapelle de l'église

    - tableau Le Bon Samaritain, Raymond (?) Tellier

    Chapelle Saint-Michel

    - autel

    - statue de Saint-Michel terrassant le démon, bois, XVIIIe siècle

    - statue de la Vierge, bois doré, XVIIIe siècle

    - pierre tombale de 1694

    Cloches :

    les cloches anciennes furent enlevées en 1917 et remplacées après la Première Guerre mondiale.

    Le 24 octobre 1948 fut érigé l'actuel maître-autel réalisé en marbre noir de Hon-Hergies et marbre rouge Languedoc par M. Pouillon, marbrier d'art à Cousolre. Installation du "Nouveau Testament", oeuvre contemporaine en haut relief de Philippe Aïni dans la chapelle nord-est dans les années 1990.

    http : //www.culture.gouv.fr/public/mistral/mdp_fr.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Dossiers de la Médiathèque du patrimoine : http : //www.mediatheque-patrimoine.culture.gouv.fr/fr/documentation/index.html dossiers (non consultés) : - 0080/068/0118 : sauvetage église Saint-Michel (archéologie), Demolon Pierre, 1975. - 0081/059/0191 : correspondance restauration église 1923-1990. - 0082/059/2005 : plan archéologique de l'église, Guët Georges, 1907. - 1996/025/0735 - 1999/008/0035 : devis de restauration des deux demi-reliquaires formant un coffre, Macé de Lépinay François, 1980. - 2003/019/0040 : restauration de l'édifice et création d'une fresque contemporaine, Blin Jean-Pierre, 1990-1992.

  • AD Nord : Série 2O 335 / pièces 52, 56, 57, 59 à 63.

Bibliographie
  • BARBIEUX José. L'église Saint-Michel de Flines-les-Râches. Revue du Nord. Tome LXV, n° 256, janvier-mars 1983, pp. 33-87.

  • BARBIEUX José, DEMOLON Pierre. L'église Saint-Michel de Flines-les-Râches. Les Amis de Douai. Tome VII, n° 3, juillet-septembre 1977, pp. 49-53.

Périodiques
  • HEDDEBAUT, Monique, VAN BERLEERE, Guy. Pièces armoriées et sculptures sur bois de l'église Saint-Michel de Flines-les-Râches. Pays de Pévèle, n° 61, 2007, pp. 27-33.

  • L'église de Saint-Michel de Flines-les-Râches raconte près de 10 siècles d'évolution architecturale. La Voix du Nord, 27 juillet 1982.

  • Archéologie et Patrimoine. Lumière sur Saint-Michel de Flines-les-Râches. La Voix du Nord, 24 décembre 1980.

(c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général ; (c) Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut - Luchier Sophie