Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

église paroissiale Saint-Martin

Dossier IA59004317 réalisé en 2010

Fiche

Vocables Saint-Martin
Destinations église paroissiale
Dénominations église
Aire d'étude et canton Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut - Saint-Amand-les-Eaux
Adresse Commune : Flines-lès-Mortagne
Adresse : rue de l' Eglise
Cadastre : 2007 C 474

L'élément subsistant permettant de dater la première église du 11e ou 12e siècle est son portail d'entrée, ainsi que les trois premiers niveaux de son clocher-tour, dont la base des murs est de plus d'un mètre d'épaisseur. En effet, le dernier niveau du clocher, de par sa forme architecturale relativement trapue et écrasé, semble avoir été construit a posteriori. En outre, les sources historiques mentionnent la destruction de la flèche de cette église au 14e siècle, rebâtie en style roman à une période inconnue. Par la suite, l'’église est embellie sous la juridiction des Religieux Prémontrés de l'’abbaye de Château-l'Abbaye. Avant 1789, le curé Maître J. Lorent dote l’église d’un orgue dont il ne reste aujourd'’hui que le buffet. Pendant la Révolution, les stalles de chêne sculpté du monastère détruit de l’abbaye de Château-l'Abbaye sont transportées dans l’église de Flines et sont ainsi sauvées. Les document consultés aux Archives Départementales du Nord renseignent sur les travaux effectués à l'église dans le courant du 19e siècle. Ainsi, dès 1809, et ce durant le 19e siècle, des travaux sont entrepris à la toiture, faisant suite aux ouragans de 1809 et du 18 Brumaire an VIII. Les couvertures de l'ensemble des parties de l'édifice (nef, chevet, chapelle, sacristie) sont remplacées entièrement ou pour partie, en ardoise de Fumay, sapin rouge du nord pour les voliges et chêne pour les corbeaux. L'architecte Valenciennois Emile Dusart intervient en 1809 et 1889, accompagné du couvreur Charles Tournoy, domicilé à Hasnon. En 1821, il est demandé à l'architecte Voisin de proposer un projet pour la mise en place d'une chaire de vérité. Elle est réalisée en chêne par les bons soins de l'entrepreneur André Lorthioire, de Mortagne, pour un coût de 670 francs. En 1868, deux cloches sont fondues pour être posées dans le clocher, pour la somme de 800 francs.

Période(s) Principale : Milieu du Moyen Age
Principale : Fin du Moyen Age
Principale : 18e siècle
Secondaire : 1ère moitié 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1809, daté par source
1821, daté par source
1868, daté par source
Auteur(s) Auteur : Dusart Emile, architecte, attribution par source
Auteur : Tournoy Charles, entrepreneur, attribution par source
Auteur : Voisin, architecte, attribution par source
Auteur : Lorthioire André, entrepreneur, attribution par source

L'église Saint-Martin, au cœur du centre ancien du bourg sur la rue de l'Eglise, se caractérise par son imposant clocher-tour en pierre bleue, cantonné de contreforts à ressauts successifs, couvert d'une flèche en ardoise polygonale à égoût retroussé, précédant nef et bas-côtés. De plan allongé, terminé par un chevet à pan coupé, l'édifice, en maçonneries de briques, laisse également la place à l'utilisation ponctuelle de la pierre blanche au niveau des encadrements des grandes baies en plein cintre des collatéraux et des chaînes d'angle. La voûte de la nef centrale, en arc brisé, est scandée d'arcs doubleaux. Huit statues sont posées sur les chapiteaux des colonnes, dont les quatre évangélistes : saint Marc, saint Jean, saint Pierre et le Sacré Cœur d'un côté ; et de l’autre saint Luc, saint Mathieu, saint Paul et saint Jean-Baptiste. Huit grands médaillons renferment chacun un sujet biblique.

Murs brique
pierre
Toit ardoise, ciment amiante en couverture
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvertures toit à longs pans
flèche polygonale
États conservations restauré, mauvais état
Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général ; (c) Parc naturel régional Scarpe-Escaut - Baud Véronique