Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Martin

Dossier IA59002051 réalisé en 2003

Fiche

Cette église de campagne est construite par l'architecte lillois Jacques-François-Joseph Lesaffre en 1785 avec l'accord de l'abbé de Marchiennes et de l'intendant.

Vocables Saint-Martin
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut - Orchies
Adresse Commune : Beuvry-la-Forêt

L'ancienne église est connue par sa représentation sur les Albums de Croÿ. Alain Plateaux note que les archives (AD Nord 10 H 256) concernant cette église ne correspondent pas à l'image représentée. En 1775, le Magistrat de Beuvry sollicite la reconstruction de l'église auprès de l'abbé de Marchiennes. L'intendant autorise la reconstruction de l'église, le 4 juin 1784. Un accord est passé pour l'adjudication des travaux le 12 juillet 1785 entre les gens de loi et le prévôt de Marchiennes, Dom Parmentier : l'abbaye donne le terrain, situé à 10 toises de l'ancienne église, fournit la terre pour la fabrication des briques et le sable. L'église est construite en 1786 d'après les plans de l'architecte lillois Jacques-François-Joseph Lesaffre (AD Nord, série C 20367). Des travaux de restauration sont réalisés en 1873-1876 par l'architecte A. Dosse et en 1876 par les architectes tourquennois Louis Michel Leroux et Maillard. Des médaillons représentant les Pères de l'Eglise (saints Grégoire, Ambroise, Augustin, Thomas d'Aquin, Athanase, Cyrille d'Alexandrie, Cyrille de Jérusalem, Jean Chrysostome) ainsi que les tableaux du choeur représentant des scènes de la vie de saint Martin datent du 19e siècle. Les vitraux ont été refaits : les bas-côtés conservent des vitraux datés 1901 non signés, un vitrail réalisé par Ed. Alavaine, de Thumesnil, en 1921, un par O.L. (?) Durieux, de Reims, en 1891. Les confessionnaux et le chemin de croix datent du 19e siècle. Le maître-autel et les autels latéraux datent du premier quart du 20e siècle.

Période(s) Principale : Moyen Age
Principale : 4e quart 18e siècle
Secondaire : 19e siècle
Dates 1787, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Lesaffre Jacques-François-Joseph, architecte, attribution par travaux historiques

L'église est située au centre du village, perpendiculaire à la rue principale. De plan rectangulaire et à abside semi-circulaire, elle possède 3 vaisseaux et 5 travées et est précédée d'une tour-porche imposante, proche de celle de Rumegies. L'élévation est en brique sur un soubassement de grès, la pierre est utilisée uniquement en cordon au premier niveau de la tour-proche. Le toit à deux pans de la nef est couvert de matériau synthétique et la flèche octogonale de la tour-porche en ardoise. Les voûtes de la nef et des bas-côtés sont en coupole sur pendentifs en brique enduites, séparées par des arcs doubleaux. Des colonnes doriques en pierre calcaire (de Tournai) soutiennent les arcs en plein-cintre de la nef.

Murs grès
brique
pierre
Toit ardoise, matériau synthétique en couverture
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements coupole en pendentifs
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à deux pans
flèche polygonale
Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Nord : Série O 97 pièces 23, 24.

  • AD Nord : Série C, pièce 20367.

Bibliographie
  • PLATEAUX, Alain (dir.). Les églises de la Pévèle française. Histoire et architecture du IXe au XXe siècle. Liège : Pierre Mardaga, 1990.

(c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général ; (c) Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut - Luchier Sophie