Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Notre-Dame-des-Sables

Dossier IA62000432 inclus dans Lotissement concerté, quartier dit Quartier Lhomel réalisé en 2006

Fiche

Voir

Précision dénomination église paroissiale Notre-Dame-des-Sables
Vocables Notre-Dame des Sables
Dénominations église
Aire d'étude et canton Berck - Berck
Adresse Commune : Berck
Lieu-dit : quartier de Lhomel
Adresse : Place de l'Eglise
Cadastre : 2006 BR 142

Berck-Plage se développe à la fin du 19e siècle. Les fidèles catholiques en villégiature se rassemblent à la chapelle de l'hôpital Maritime car l'église Saint-Jean-Baptiste de Berck-Ville est trop éloignée du quartier de la plage. En 1877, Aristide Danvin, ancien maire de Berck, organise une réunion publique destinée à statuer sur la construction d'un lieu de culte propre à ce quartier. En 1882, grâce au comité tontinier, le projet prend forme. Une souscription ainsi que des concerts et des quêtes sont organisés pour récolter des fonds. Les travaux d'aménagement du terrain sont menés par Emile de Lhomel, fondateur du quartier. La conception du bâtiment est confié à l'architecte Clovis Normand, également architecte de l'hôtel de ville de Berck-ville (IA62001503). L'entrepreneur Delattre s'engage à finir les travaux pour la saison estivale de 1885. En 1886 paraît le décret d'ouverture du culte. La chapelle est bénie sous le vocable "Notre-Dame-des-Sables" et inaugurée en 1887. L'église jouit d'un statut juridique particulier, appartenant à la société tontinière, elle reste gérée par le diocèse en 1905 lors de la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat. Elle ne devient propriété communale qu'en 1988. En 1926-27 l'édifice est agrandi.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1884, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Normand Clovis, architecte, attribution par source
Auteur : Lesieur, peintre, attribution par source
Auteur : Levêque, maître verrier, attribution par source

L'église est élevée sur un terrain de 957m² selon un plan allongé. Elle comporte 3 vaisseaux et mesure 35m de long sur 14m de large. Les murs sont à assises alternées de briques ocres et rouges. Cet effet de couleur a aujourd'hui disparu en raison de la pose d'un badigeon beige-rosé qui uniformise l'ensemble. La toiture à longs pans est couverte d'ardoise et percée de trois lucarnes triangulaires sur chaque versant. Le mur-pignon de la façade principale est percé de 2 lancettes surmontées d'un oculus, le tout souligné d'une mouluration en brique. Le clocher, en saillie, prend place sur la droite de la façade. Il s'agit d'une tour carré, percée de lancettes et couverte par une flèche carré. L'entrée en façade s'effectue par un petit porche hors-oeuvre comportant des pans de bois et surmonté d'un toit à longs pans. Les façades latérales sont rythmées par une succession de fenêtres. A l'origine les trois nefs se terminaient au sud par un chevet à 3 pans, mais l'édifice avait été prévu de manière à pouvoir être agrandi. Six travées furent en effet ajoutées en 1926-27, l'église s'achève depuis lors par un chevet plat. A l'origine le clocher était couvert d'une toit en pavillon surmonté d'une flèche, il est aujourd'hui couvert d'une flèche carré. L'intérêt majeur de l'église est sa charpente en pitchpin qui fait référence aux charpentes anglaises "double hammer beam" caractéristiques de la charnière du 15e et du 16e siècle. Elevée à 13 m de haut, cette charpente est d'une grande complexité. La poutre centrale s'efface sous la voûte lambrissée dont les parties faîtières reçoivent un décor de lambrequins. Des piliers carrés en bois supportent des aisseliers à arbalétriers courbes qui soutiennent cette voûte formant un décor d'arcatures. Les fenêtres sont ornées de vitraux, oeuvres de Levêque à Beauvais. Les murs acccueillent des peintures murales signées Lesieur représentant des scènes de la vie de la Vierge et de la vie publique du Christ.

Murs brique
enduit
Toit ardoise
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements charpente en bois apparente
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
flèche carrée
pignon couvert

Mauvais état des peintures murales.

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections inscrit MH, 1993/04/28
(c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général - Faure Julie - Klein Richard