Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Chapelle Sainte-Elisabeth de Hongrie dite chapelle Cazin-Perrochaud

Dossier IA62001712 inclus dans Station balnéaire réalisé en 2010
Vocables Sainte-Elisabeth de Hongrie
Appellations chapelle Cazin-Perrochaud
Dénominations chapelle
Aire d'étude et canton Berck - Berck
Adresse Commune : Berck
Adresse : rue du Grand-Hôtel
Cadastre : CN 5 5

L'Institut Cazin-Perrochaud a été créé suite à la laïcisation de l'hôpital maritime en 1892. Les soeurs franciscaines quittent l'hôpital maritime et s'installent dans l'ancien Grand Hotel, aménagé l'accueil d'enfants. La construction de la chapelle, placée sous le vocable d'Elisabeth de Hongrie, patronne des Franciscaines, est entreprise en 1898, suite à la guérison du plus jeune fils du peintre Albert Besnard, soigné dans l'établissement pendant deux ans. En remerciement de la guérison, le couple d'artistes Besnard, Albert le peintre, Charlotte, sa femme, sculpteur, en compagnie de leur fils Robert et le peintre Francis Jourdain conçoivent et réalisent la décoration de la chapelle. Le cycle de peintures est achevé en 1901. Les statues en plâtre ont été réalisées par le sculpteur Charlotte Besnard, la femme du peintre. La disposition du mobilier dans le choeur a été modifié dans les années 1970 : les murs du choeur ont été habillées par des arcades en bois, les statues ont été déplacées, le maître-autel néogothique (?) a été remplacé. L'hôpital Cazin-Perrochaud a été détruit et a laissé place à un ensemble d'immeubles à logements ; la chapelle a été conservée, adossée aux nouvelles constructions. Les toiles maroufflées (IM62001920) ont fait l'objet d'une inscription par arrêté au titre des immeubles des monuments historiques le 29 octobre 1975. L'inscription au titre des monuments historiques des façades et toitures de la chapelle a été validé en CRPS le 27 avril 2010, afin d'homogéneéiser la protection au titre des monuments historiques.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1892, daté par travaux historiques
1898, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : , attribution par travaux historiques

Cet édifice à vaisseau unique à cinq travées et chevet plat et précédé d'un clocher est construit en brique enduite et est couvert d'un toit à deux pans. Le vaisseau est couvert d'une fausse-voûte d'ogives quadripartite lambrissée. Les ouvertures sont en forme de lancettes couvertes d'un arc brisé. Les verrières de verre neutre sont bordées simplement d'une motif décoratif. Le choeur est constitué d'une chapelle unique centrale, en renfoncement, abritant le sanctuaire. Un narthex, percé de trois ouvertures ouvrant sur le vaisseau principal abrite l'escalier d'accès à la tribune de l'étage ou sont placées les statues de Saint-François d'Assise, Sainte Elisabeth montrant le miracle des roses et une Vierge de miséricorde se penchant sur une jeune fille au corset de plâtre de malade atteint du mal de Pott. Un lambris couvre la partie inférieure jusqu'à la base des lancettes.

Murs brique
enduit
Toit ardoise
Étages 1 vaisseau
Couvrements fausse voûte d'arêtes
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
flèche polygonale
Escaliers escalier intérieur
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1975/10/29

Références documentaires

Bibliographie
  • Albert Besnard. Catalogue d'exposition. Honfleur, Musée Eugène Boudin, 2008.

(c) Région Nord - Pas de Calais - Inventaire général - Luchier Sophie